ANCIIENT, Heart of Oak : une belle trouvaille Season of Mist

Anciient_Heart-of-OAk_ArtworkEn pleine effervescence pré-fêtes de fin d’année, voici un album qui a retenu notre attention. Encore peu connu, Anciient a pourtant bien des ressources. Après un court EP de deux titres, Snakebeard, sorti en 2011, le label Season of Mist saute sur l’occasion et signe le premier album du groupe, Heart Of Oak, au printemps 2013. Un début qui s’annonce prometteur puisque que le son de ces canadiens sortis de nulle part a déjà traversé l’Atlantique pour venir titiller nos oreilles…

A la frontières des genres, la palette d’Anciient s’étend du heavy rock au black metal scandinave. Loin de s’enfermer dans un carcan musical, le quatuor impose sa patte, et propose un album bien homogène, à la fois lourd et audacieux. La galette a été mixée par Alan Douches (Mastodon, Baroness, Clutch).

Anciient prend le risque de mélanger des genres pourtant bien distincts dans le monde du metal, à savoir death et stoner, entre autres, et il faut avouer qu’ils s’en sortent très bien. Ils ont réussi le difficile paris de marier les clans du Nord à ceux du Sud, pour donner naissance, quelque part entre la mythologie et la science-fiction, à une terre de légendes, propice à l’inspiration…

Comme c’est souvent le cas de beaucoup de projets musicaux, l’artwork tient une place toute particulière. Bien plus qu’une illustration, le travail de l’artiste Alison Lilly est une véritable clé pour entrer dans l’univers d’Anciient. Il incite à se plonger directement dans l’imaginaire de l’album qui ne tardera pas à s’installer dès le premier morceau Raise The Sun.

Après une longue intro, douce avec un chant clair et une atmosphère psychédélique, place à une voix gutturale, et une rythmique très scandée, type black metal. Les paroles évoquent un mythe philosophique égyptien selon lequel le choix du bon chemin de vie mènerait inéluctablement à la lucidité… Tout un programme ! Ce modèle de composition, pour ainsi dire, se retrouve dans tous les morceaux de l’album, comme une sorte de gabarit musical. D’ailleurs au sujet de ce morceau, les membres de Anciient ont confié à Season of Mist :

Raise The Sun représente ce que nous sommes en tant que groupe, tant dans les compo que dans les textes.  Il est composé de beaucoup, voire de tous les éléments qui nous attirent dans ce genre de musique  que nous adorons. C’est lourd mais mélodique, c’est tel que nous avons envie que ce soit. Notre son est plein de contrastes et de dualités […]. Côté paroles, ça parle d’un mythe égyptien, celui de « l’hymne du soleil levant »,  il illustre cette légende. Il s’agit d’emprunter le bon chemin et d’arriver à une certaine prise de conscience.  Raise The Sun est certainement notre morceau préféré de l’album.

Anciient_band
Tout au long des 9 titres de Heart of Oak, on assiste tour à tour au marriage du slugde et du death, du rock psyché et du black metal, comme par exemple avec Overthrone ou The longest rive. Falling in the line est une autre preuve de cet alliage musical si insolite. Il débute avec une intro atmosphérique, une guitare claire et des mélodies penchant vers le classic rock pour subitement s’accélérer et enchaîner des motifs à la Children of Bodom avant de finalement rebasculer dans le stoner. Très étrange et surprenant, mais les passages se font toute en subtilité. Un point qui force l’admiration.

Que dire de One Foot in the Light ? Là encore, refusant de tomber dans la facilité, Anciient nous offre une minute de guitare claire, classique. Le morceau est juste posé là, le temps d’une respiration.
En écoutant Giants, Faith and Oath et Flood and Fire, on se dit que le quatuor a forcément une sacré collection de  disques de  Kylesa, Baroness, Queens Of The Stone Age, Whitchcraft, ou même Metallica, les premiers albums…
L’opus se referme de la même façon qu’il s’est ouvert, avec une intro très lente et énigmatique, qui va chercher des notes jazzy, psyché, progressives. A la différence que cette fois, pas de d’abus de décibels ou de gros son qui tâche. Attention, For Lisa se veut romantique. Une conclusion cosmique qui clôt l’encyclopédie du rock selon Anciient.

Il semblerait que Season of Mist ait tiré le bon numéro. Il manque maintenant au groupe de trouver son public, et c’est bien parti puisqu’ils ont tout de même partagé l’affiche avec Sepultura, Unearth et Kataklysm en Amérique du Nord. Ils seront également en Europe en avril prochain : dans le quartier londonien de Camden, pour le DesertFest 2014, ainsi qu’aux Pas-Bas, à Tilburg, pour le Roadburn Festival.

Heart of Oak – Season of Mist

1. Raise the Sun 06:33
2. Overthrone 06:38
3. Falling in Line 08:20
4. The Longest River 09:15
5. One Foot in the Light 01:06
6. Giants 07:31
7. Faith and Oath 06:07
8. Flood and Fire 07:16
9. For Lisa 07:17

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s