Du rock, des pin-ups et des bagnoles…

1235285_193238360854832_156775750_nFrançois Amoretti a sorti le tome 2 de Burlesque Girrrl en septembre dernier. La bande dessinée relate avec humour et sensibilité les aventures de Violette, une jeune pin up pulpeuse, tatouée old school, chanteuse et contre-bassiste dans le groupe de rockabilly Grrrl (une référence au Riot Grrrl, le fameux mouvement musical féministe, punk-rock  alternatif). La jeune femme débridée est aussi modèle pour des sous-vêtements burlesques. Sa vie se partage  entre shootings, concerts, séances de tatouage, et histoires de cœur, bien sûr.
Fuyant la facilité, l’auteur opte pour un ton réaliste, et propose un fil conducteur contrasté, tantôt noir, tantôt positif. Ce qui en soit donne de la matière au texte. La BD ne sombre à aucun moment dans le gnangnan, et apparaît plutôt comme un élan énergique et motivant.
Maniant son scénario et ses graphismes avec brio, François Amoretti parvient a déjouer les clichés du genre pour produire une BD à la fois drôle et attachante. Sans prétention aucune, l’ouvrage sait rester simple tout en captivant son lecteur, et en l’entrainant dans les péripéties de ses personnages.
La BD Burlesque Girrrl a été récompensée par le prix Bulles Zik 2013.

Burslesque Girrrl, François Amoretti, Editions Ankama [commander]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s