Truckfighters + Valley Of The Sun + White Miles le 28.02.2014 @ Divan du Monde, Paris

En cette fraîche fin de semaine parisienne, je me rapproche du chaleureux quartier parisien de Pigalle qui accueille Valley Of The Sun, White Miles et Truckfighters. Déjà séduite par les shows endiablés des suédois, je viens surtout découvrir les Valley of the Sun sur scène. Au final, je suis surtout restée bouche bée par l’interprétation des White Miles…

Rayon de fuzz…

Valley Of The SunLa première signature du label Fuzzorama, à savoir les Valley Of The Sun, déclenche un véritable séisme au Divan du Monde. Le trio balance un stoner bien lourd et présente un panorama de chacun de leurs albums.

Grosse basse, guitare énervée et batterie qui tente sans relâche d’approcher le mur du son, les Valley Of The Sun sont bien là. Avec en prime des compos taillées pour la scène. Le combo égrène une énergie communicative, laquelle n’est pas étrangère aux sourires béas qui fleurissent dans le pit à chaque début de morceau.

Face au public des Truckfighters, calé au bar et au merch, les américains ont montré qu’eux aussi savaient comment casser des baguettes en plein live… Bref ce fut court mais très intense. On a hâte de les voir sur des sets plus longs…

La tornade autrichienne

White MilesSans transition, deux autrichiens complètement allumés déboulent sur scène, sous l’œil providentiel de l’artwork des Truckfighters… Le duo survolté propose un blues-rock burné, mené par un chant féminin, gras, sombre et rebelle. Outre un stoner dévastateur, la chanteuse ponctue son set de vannes détonantes cristallisées par ses propres éclats de rires. Original ma foi. En tout cas, le public adhère au show de cette folle accompagnée d’un batteur aussi taré qu’elle, mais qui ne lâche pas pour autant ses baguettes à chaque incartade de la front-woman !

Côté zic, de bons gros méchants riffs, plutôt simples mais pertinents. Le heavy se retrouve soudainement dans le delta, et ça, on adore ! Ah voilà les Truckfighters qui arrivent…

Cruising in the desert

TruckfightersPas le temps de faire la conversation, que le spectacle commence ! Ozo, le bassiste et vocaliste, présente Dango, le guitariste, pour la 34ème fois jusqu’au moment où, horreur, je découvre avec stupéfaction que Poncho le nouveau (et énième) batteur du groupe brille par son absence ! Mais qui est donc cet inconnu ??

Nos suédois viennent de sortir un album, alors c’est parti pour la démo. Universe, passe plutôt bien en live. Le côté lisse se fait beaucoup moins sentir… Le trio attaque par Altered State. On retrouve là des musiciens qui ont bien compris que le rock c’est 50% de théâtre, et cela pour le plus grand plaisir du public. Grimaces, sautillements, grands écarts à la Pete Townshend, et autre débilités scéniques rendent complètement hystérique une fosse qui perd rapidement ses moyens. Mind Control se termine à peine que les pauvres photographes sont déjà complètement écrabouillés contre la scène. Cognés mais heureux (paradoxe masochiste du photographe de concert).

Le fuzz déjanté rebondit pendant près d’une heure et demie, cisaillé par des passages groovy. Pour ne rien se cacher, j’ai particulièrement apprécié les anciens morceaux : Last Curfew, Manhattan Project, Traffic (et Desert Cruiser en rappel).

TruckfightersA partir de Monte Gargano, le show prend de l’élan. Ozo se jette dans le public, le public se jette sur scène, bref un joyeux bordel. Confirmation, Truckfighters est un groupe à voir d’abord et surtout sur scène. Ce genre de prestation requinque son bonhomme jusqu’à la fin de l’hiver !

Setlist :

Mind Control
Atomic
Get Lifted
Last Curfew
Manhattan Project
Traffic
The Chairman
Monte Gargano
In Search Of (The)
Prophet
Desert Cruiser

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s