JOHN GARCIA fait le point sur ses projets

DSC_0405A l’occasion du Hellfest, Radio U et Heavy Report se sont associés pour rencontrer monsieur Desert Rock alias John Garcia, avant sa prestation avec Unida le soir même, et faire la lumière sur son projet solo et ses fructueuses collaborations avec la scène stoner. On y découvre également comment il en est arrivé à enregistrer un morceau à la guitare espagnole avec Robby Krieger des Doors

Sous un grand parasol en forme de papillon, noir bien entendu, et par une température extérieure frôlant l’excès, le frontman de Slo Burn, Kyuss / Vista Chino, Unida et Hermano s’est gentillement prêté au jeu. Un grand merci à lui pour sa patience envers mon lamentable accent anglais, et à Morgane Durrenbach de Radio U pour le travail de montage du son et pour le podcast.

PODCAST DE LA SPECIALE HELLFEST DE RADIO U
(John Garcia à partir de 01:07)

Plus d’actu sur John Garcia :
TwitterFacebook –  Napalm Record

Dates de la tournée en Europe ICI

Je crois que ce n’est pas ton premier Hellfest, tu aimes ce genre de gros festivals ?
Non, ce n’est pas mon premier Hellfest… Honnêtement je préfère les petites orga, je trouve ça plus personnel… Plus intime.

Tu joues avec Unida ce soir, as-tu des projets pour l’avenir avec le groupe ?
Non, je me prépare à sortir mon album solo le 25 juillet prochain et c’est ce qui me préoccupe pour l’instant. C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis là, pour aider à la promo de l’album solo, je suis très impatient. J’ai des mecs comme Robby Krieger des Doors qui y participent, ou Nick Oliveri de Kyuss et Queens of the Stone Age. Donc c’est un moment très important pour moi. Je ne veux pas faire de Vista Chino pour l’instant, ni de Unida, je ne veux pas non plus enregistrer de nouvel album pour Hermano. Je veux juste me concentrer sur ma carrière solo.

Peux-tu m’en dire plus sur les artistes avec lesquels tu as travaillé pour ton album solo ?
Oui, j’ai travaillé avec Chris Hale de Slo Burn, Damon Garrison de Slo Burn, Tom Wreck et Mark Diamond de The Dwarves, Nick Oliveri bien entendu, et ça tu le sais déjà, Robby Krieger. Mon producteur et moi avons travaillé très dur sur cet album, c’est quelque chose de très personnel pour moi. J’avais toute une collection de chansons depuis des années ! Je me levais chaque matin en voyant cette boîte de cassettes et de CD’s, tous ces titres amassés depuis tellement longtemps, j’en avais marre de les regarder. Je suis émotionnellement attaché à eux. Alors j’ai finalement arrêté tout ce que j’avais entrepris et j’ai commencé à travailler sur mon propre projet. Voilà, c’est un moment important pour moi.

DSC_0427John Garcia Solo, c’est la continuation de Garcia Vs Garcia ?
Et bien, Garcia Vs Garcia c’est un album que j’avais très envie de faire depuis longtemps et qui est presque devenu une malédiction. Au final je n’ai pas pu le sortir. Je me demandais mais pourquoi ça prend autant de temps ? Pourquoi toutes ces choses arrivent ? J’avais besoin de me sentir libéré avant de commencer à travailler dessus. J’ai donc décidé de changer le nom. C’était presque libérateur. Voilà, c’est à peu près ça.

J’ai cru comprendre que tu as travaillé avec Steak… [sur leur propre album]
Ah oui oui, j’ai travaillé avec eux !

Comment les as-tu rencontré ?
Reece [Tee] est un ami à moi, c’est le guitariste du groupe et le promoteur du Desertfest, c’est comme ça qu’on s’est rencontré. Je lui ai présenté mon producteur [Trevor Whatever], et Harper Hug, et ensuite ils sont venus à Palm Springs et ont enregistré leur album au Thunder Underground. Ce sont des mecs supers, tout comme leur musique, on a passé de bons moments.

Récemment tu as tourné avec Vista Chino, c’était comment ?
Tourner avec Vista Chino c’était génial, tu sais quand tu partages la scène avec Brant Bjork et Mike Dean de Corrosion Of Conformity, ou encore Bruno Fevery, c’est assez incroyable. Quelle expérience, c’est un groupe extraordinaire ! Peace a rassemblé tous ces gars, c’était génial. Ils sont vraiment cools. J’ai chanté pour ce groupe et ça m’a fait extrêmement plaisir de le faire avec eux. Il y avait tellement de talent sur scène.

Tu prévois d’enregistrer un autre album avec eux ?
Non, je range Vista Chino au garage pour le moment…

Peux-tu m’en dire plus sur ta collaboration avec Robby Krieger, pour John Garcia Solo ?
On a juste enregistré ensemble « Her bullet’s Energy », avec le son de Robby et le mien… Mon producteur [Trevor Whatever] m’a dit « allez on va donner une nouvelle vie à cette chanson, j’entends des guitares espagnoles… » Harper trouvait aussi que c’était une bonne idée. Il a ajouté que Robby et moi on pourrait jouer de la guitare espagnole. Je leur ai répondu « non mais ça va pas, vous avez perdu la tête ? » C’était complètement fou ! Et puis il a demandé à Robby s’il était intéressé… Il fallait d’abord qu’on lui donne la chanson et ensuite qu’il aime la chanson. Et il l’a aimé ! Tout ce que je sais c’est qu’ensuite j’ai été en studio avec Robby Krieger à enregistrer avec des guitares espagnoles. C’était une expérience incroyable que de passer un moment avec une légende vivante… C’est quelque chose que je n’oublierai jamais.

Avant la sortie officielle de l’album, on a pu entendre un extrait de John Garcia Solo par le biais de ta page Facebook, mais un extrait vraiment très court… Pourquoi autant de mystère ? Est-ce que ça fait partie du processus de promotion ?
[rires] Oui, d’une étrange façon… Il s’agit d’une sorte de frustration douloureuse, dont je cherche à m’extirper, je voulais en finir avec toutes ces choses là… Je voulais pouvoir me dire voilà où j’en suis et voilà où je vais, c’est tout ce qui m’importait : je veux ça, je fais ça, point. Et je voulais que les gens goûtent un peu à cette situation là, de ne jamais pouvoir obtenir quelque chose complètement [rires]. A vrai dire ça m’a aussi énervé, après je ne sais pas si c’était véritablement intentionnel, j’ai juste senti que j’étais si proche du but pendant tellement d’années ! Et qu’au final je ne pouvais jamais l’atteindre parce que j’avais toujours quelque chose d’autre sur le feu…

Donc en quelque sorte tu partages ta frustration ?
Oui c’est tout à fait ça, je partage ma frustration ! [rires]

freedom run

Freedom Run, from Kyuss to Vista Chino, de Katrin Saalfrank http://www.freedomrun-vistachino.com

Je voudrais te parler du livre Freedom Run – From Kyuss to Vista Chino [de Katrin Saalfrank] …
Katrin Saalfrank ! Oui c’est une bonne amie !

Qu’est-ce qui t’as convaincu de laisser quelqu’un, en l’occurrence une photographe, entrer dans ta vie privée ?
Tu sais je reçois des demandes sans arrêt de gens qui veulent faire ça… Mais j’ai trouvé qu’il y avait quelque chose de différent avec Katrin, quelque chose de plus sincère, et je l’ai senti capable d’aller au bout des choses. Elle a quelque chose de spécial, une énergie, quelque chose d’honnête et de vrai. Elle était sincère et passionnée. Donc j’ai accepté, je lui ai dit ok tu peux me shooter moi et ma famille, mon fils, mes amis, ma vie, et voilà elle a débarqué et a rendu le projet intéressant, prenant, vrai et honnête. C’est vraiment un très beau projet.

En ce moment le monde du metal utilise beaucoup le mot « stoner », que penses-tu de ce terme ? Est-ce que tu crois qu’il décrit réellement ce type de musique ?
Avant je détestais ce terme. Maintenant j’ai appris à l’accepter. De toute façon les gens vont donner un nom à ta musique… Et puis je m’en fout de comment on nomme la musique. Stoner rock, desert rock, cock rock, peu importe le type de rock, pour moi il s’agit toujours du même pour Slo Burn, Kyuss, Unida, ou pour tous mes différents projets, j’appelle juste ça du rock’n’roll. Donc voilà je m’y suis habitué et ça me va, ok pour stoner ou desert, ça ne me dérange pas.

C’est déjà terminé, merci beaucoup !
Merci beaucoup les filles, c’était très sympa de discuter avec vous.

 


 

ENGLISH VERSION

 

I Think it’s not your first Hellfest, do you like those big festivals ?
No, it’s not my first Hellfest. You know honestly I like the small venues, they are more personnal to me… Intimate.

You play with Unida tonight, do you have any project with the band in the future ?
No, I gettin ready to release my solo album in july 25th, so I am obsessed by that. That’s one of the reason I am here, to help the promo of the solo record, I am very excited about it. I have budies like Robby Krieger from The Doors to play on it, or Nick Oliveri from Kyuss and Queens of the Stone Age. So it’s a big time for me. I don’t want to do any Vista Chino from now, I don’t want a do a new Unida from now, I don’t want a do a Hermano record from now. I just want to concentrate on my solo’s stuff.

Can you tell me more about the artists you’ve been working with on you solo album ?
Yes, I have anybody like Chris Hale from Slo Burn, Damon Garrison from Slo Burn, Tom Wreck and Mark Diamond from the Dwarves, Nick Oliveri of course, and you know yet, Robby Kriegger. My producer and I worked very hard on this record, it’s very personal to me. I had this collection of songs for many many years. I woke every morning and I saw this box of tapes and CD’s, all that songs collected during years, and I’ve got tired of looking at it. I am emotionely attached to them. So I finally stoped everything else and start my own thing. So it’s an important moment for me.

Is John Garcia Solo the continuation of Garcia Vs Garcia ?
Garcia Vs Garcia… I was attracted by it for so long and it almost became a curse. I could not release it, I was like why is it taking so long ? Why did all these things happening ? I had to feel free about everything before I get start working on this stuff. So once I just decided to change the name. It was almost liberating. Garcia Vs Garcia is just done. I just decided to scrach that name, pretty much.

I’ve heard you’ve been working with Steak… [on their own record]
Oh yeah yeah I’ve been working with them !

How did you meet them ?
Reece [Tee] is a friend of mine, it’s a guitar player and he puts on the Desertfest, so we met that way. I turned him to my producer [Trevor Whatever], and Harper Hug, so they came out to Palm Springs so they recorded their record out with my recorder in Thunder Underground. So great guys and music, very good days, yeah.

Lately you’ve been on tour with Vista Chino, how was it ?
Well Vista Chino was great, you know when you share the stage with Brank Bjork and Mike Dean from Corrosion Of Conformity, so as Bruno Fevery, it’s pretty amazing. So what an experience, great band ! Peace collected those guys together, that was amazing. They are really nice guys. They were my band ! You know I was the singer for that band I felt good to have it. So much talent on stage…

Do you plan to record another album with them ?
No, I part Vista Chino in the garage for a while…

Can you tell me more about the collaboration with Robby Krieger , on John Garcia Solo ?
We just recorded « Her bullet’s Energy », you know with the sound of me and Robby. My producer [Trevor Whatever] said to me « let’s bring some new life to this song, I’m hearing some spanish guitar… » Harper said it was a great idea. He said Robby and I could play spanish guitar. And I said « are you out of your fucking mind ? » That’s was amazing ! And he just asked it to Robby. Well, the first part of the puzzle was just giving the song to Robby, and the second part of the puzzle was he like it. So Robby liked it, and next thing I know, I was in the studio with Robby Krieger and he was laying down spanish guitar. It was an amazing experience ! It was just a moment with a living legend… A moment I won’t forget for the rest of my life.

Before the official release of the record, we’ve heard a piece of John Garcia Solo on your Facebook page, but a very few part of one song. Why so much secret? Is it a promotional thing ?
(laught) Yeah in a weird sort of way… We talk about a painfull frustration I am gettin out, you know, I wanted to keep goin out of this thing. Well I wanted to think here it is, here you go, that all I wanted by now, as much I want to do that, I can’t do that. I wanted to get people taste a little bit of the fact you can never have the whole thing (laught). You know this is upsetting to me, I don’t know if it was attentionaly, I just felt I was so close to do it, damned so many years ! And I can’t do it cause I have to keep doing something else…

So you are sharing your frustration ?
Yeah I am sharing my frustration ! (laught)

I would like to talk to you about the book Freedom Run – From Kyuss to Vista Chino [of Katrin Saalfrank]…
Katrin Saalfrank ! Yeah good friend !

What did convince you to let someone, a photographer, enter your personal life ?
Well I get this offer all the time from people who want to do that thing… There was something about Kaatrin that was sincere, that was different, that I knew she was going to follow through. Just something about her, her energy, something very honest and real. She explains that vision to me. She was sincere and passionate. So I agreed. I said « hey you shoot me and my family, my son, my life » and she appears in the bargain and made it tastefull and true and honest. So it’s a beautiful project.

We hear the word stoner pretty much in the metal community, what is your opinion about it ? Do you think it really describes that kind of music ?
I used to hate that term. Now I have learnt to embrace it. People are going to call your music anyway… Well I don’t care what people call the music. Stoner rock, desert rock, cock rock, whatever type of rock you wanna call, for me that’s the same for Slo Burn, Kyuss, Unida, all my different projects, I call it rock’n’roll. So I have learnt to embrace it, I think it’s ok, it’s all right to be stoner, to be desert, it doesn’t bother me…

Ok John, thank you very much !
Ladies thank you very much, cheers, it was very nice laying here.

DSC_0434

 

2 réflexions sur “JOHN GARCIA fait le point sur ses projets

  1. Pingback: HELLFEST 2014 Jour 3, suite et fin… | Heavy Report

  2. Pingback: HELLFEST 2016 – Une tente nommée « Valley » | Heavy Report

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s