BLACK RAINBOWS, Hawkdope : la déferlante de fuzz

ImageProxy.BRHawkdope sort samedi prochain et c’est l’événement Stoner du moment ! À l’affût depuis Holy Moon, c’est avec grand plaisir que je lance la nouvelle galette dans le lecteur. Il s’agit là de la quatrième sortie des Romains sur le label Heavy Psych Sounds. Gabriele Fiori, Dario Iocca et Alberto Croce annoncent d’ors et déjà une jolie collection de dates pour fêter ça… A suivre donc, et à ne manquer en live ! (voir les dates de la tournée)

Hawkdope surprend dès la première écoute. Non pas parce qu’il révolutionne la musique, mais parce qu’il propose des notes un peu différentes de celles auxquelles nous avaient habitués les Heavy rockeurs italiens. Le Fuzz ultra saturé séduit en premier lieu. La voix de Gabriele Fiori arrive assez rapidement et rappelle un peu (trop ?) Fu Manchu, avec sa façon si particulière de se poser, légèrement dissonante et baignée dans le Delay. Le côté lourd et lent, devenu familier, laisse place à une énergie nouvelle composée par un rythme rapide et des soli intenses, fortement marqués par la frappe de la batterie. A l’instar de ses collègues californiens, Black Rainbows puise sa force dans le Punk et le Grunge.

Le morceau Hawkdope est à mon sens le plus personnel. Plus sombre, il est gravé d’une empreinte mystique et psychédélique. On ne se refait pas… On apprécie les passages binaires dans les soli, tout comme les envolées hypnotisantes que vient souligner cette voix d’outre tombe, portée par l’ombre bienveillante de Scott Hill. Hyptonize My Soul With Rock’N’Roll fait indéniablement le pont entre le Psyché et le Punk : deux époques musicales réunies sur un même ensemble de notes.

Interlude Space Rock avec Waiting For The Sun, qui marque finalement une petite transition avec la déferlante de Fuzz qui attend les oreilles de l’auditeur. Force est de constater que le groupe a mit un point d’honneur à travailler l’ordre des compos dans l’album, ça se sent et ça s’apprécie.

Les ambiances à la fois darks et révoltées, comme sur Killer Killer Fuzz, rappellent la noirceur des morceaux de Witch (les premiers albums) et la rage contrôlée de Karma To Burn. Alors oui, au final il s’agit bien d’une joyeuse pagaille inspirée des premiers Fu Manchu, mais il faut accorder à la galette une certaine homogénéité et une sacrée palette de figures de styles, toutes de gras teintées, qui viennent affirmer un style fort et une personnalité propre. Hawkdope est aussi une véritable source de vitamines que je recommande dès le matin au petit déjeuner !

Black Rainbows – Hawkdope –  Heavy Psych Sounds (14/03/2015)

The Prophet
Wolf Eyes
Hawkdope
No Fuel no fun
Hypnotize my soul with rock’n’roll
Wziting for the sun
Jesus judge
Killer killer fuzz
Cosmic killer

Plus d’info

www.heavypsychsounds.com
www.theblackrainbows.com

Facebook
Bandcamp
Twitter

En écoute intégrale sur Classic Rock

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s