SPIDERGAWD Spidergawd III

spidergawdIIIRapprocher Spidergawd des Foo Fighters serait tentants, mais relèverait de la paresse intellectuelle. Honnêtement n’aller pas charger les seconds au profit des premiers, ce qu’ils proposent dans leurs albums étant à ce point différent, tant dans le son que dans le projet. (TEXTE : Julien Girault)

En revanche, si vous cherchez des points communs, soyez certains que tous deux obéissent au même impératif de lemmythification : n’ouvrir sa grande gueule que pour chanter et se remettre au boulot, sitôt la tournée fini, car c’est ainsi qu’on construit une légende. (NB : ne pas confondre la notion avec celle de LeMYLFication, elle aussi inhérente à notre héros disparu, mais qui se rapproche plus du tralala que de l’art).

Spidergawd n’est d’ailleurs pas un groupe de séides. Nous touchons une fois encore au supergroupe, et l’esprit de Motorpsycho n’est pas si loin. Si vous ne dansez pas là-dessus, vous ne danserez jamais. Animé par l’esprit boogie des années 70’s, soutenu par l’âme du Hard, galvanisé par un Blues Rock teigneux, Spidergawd joue pourtant avec l’ingénuité des débutants : chaque album doit sonner comme le premier. Pas une démonstration de force, une déclaration d’amour adolescente.

SPIDERGAWD – Spidergawd III – Crispin Glover Records, Stickman Records (22.01.2016)

1. No Man’s Land
2. El Corazon Del Sol
3. The Best Kept Secrets
4. The Funeral
5. Picture Perfect Package
6. Lighthouse Pt. 1. 2 & 3

Plus d’info :

Facebook
http://spidergawd.no/

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s