Les découvertes discographiques du lundi par Jo !

14963065_600886520096106_557280862_nIl y a pas eu de chronique la semaine dernière, du coup pour me rattraper, je vous propose cette semaine une double dose de sons venus de pays pas forcément coutumiers de la scène Heavy / Doom / Stoner, ou du moins leurs sons ne parviennent que rarement à nos cages à miel de petits occidentaux que nous sommes! Accrochez vos écouteurs, bouclez là et c’est parti pour le voyage ! (TEXTE Jo Riou)

CRUCIFUZZ – Alive (RUS-2016)

Il fait pas chaud en Russie au dessus de l’Ouzbékistan, mais ce quatuor à décider de se chauffer à coup de gros riffs « plus Fuzz tu meurs », plutôt qu’a la Vodka. Et grand bien nous fasses parce que pour un premier EP c’est hyper léché, bien foutu et ça poutre pas mal. On pensera a des QOTSA qui ont piqué les protéines de Mastodon, mais au delà de ça, ça sonne, et n’est-ce pas ce qui compte le plus, ai-je envie de vous dire!? Parfait pour écouter cet hiver sous ton bonnet!

AZURASURA – 笑う青鬼/かなしみ (JAP-2016)

Oui alors vous avez un indice dans le nom de ce 2 titres, on est en Lozère… Ah non on me dit dans l’oreillette qu’on est au Japon! La production rock de ce pays est assez prolifique, mais rare sont les groupes hors des circuits de gros médias, ou qui n’ont pas fait de générique d’animés et qui parviennent jusqu’à nous! Heureusement il y’a Bandcamp! Du coup voici, Azurasura qui nous propose un doom heavy mutant teinté de quelques influences et touches propre au pays du soleil levant. Des expérimentations sonores et rythmiques, ainsi que la voix tirant limite vers le punk caricaturé, viennent donner au tout le piquant de cette production atypique! Si tu aimes les ramens aux kaijus, tu seras servi !

THE RUINER – The Ruiner (AUS-2016)

Tu mélanges des riffs stoner, une voix bien Sludge, du groove de l’enfer, 5 pincés de poils de koalas, tu verses enfin tes 3 canettes chaudes de Foster par dessus, et tu obtiens The Ruiner! Les gars ont compris la recette et vous cueilleront dès le premier morceau, et ce qui est cool c’est que ce ne sera pas le seul. Des ambiances variés pour un résultat identique : une garantie de décrassage des cervicales! Ce quintette australien vous propose une première galette diablement complète et efficace, il paraît même qu’elle soigne le diabète, mais ça je suis pas sûr…

PIELES – Última Ciudad De Tierra (ARG-2016)

Nous voilà en Argentine ou la scène Heavy / Stoner indé est en pleine explosion actuellement. Et d’habitude les productions qui arrivent de ce pays et qui parviennent jusqu’à mes oreilles sont plutôt axées Revival 70’s ou bien des copies stoner/punk pas forcément folichonnes. C’est là ou Pieles se distinguent avec une production plus Sludge et dark que ces confrères, le tout dans un écrin sonore diablement contrôlé et efficace. La voix suave et un peu grunge du chanteur peut se mêler aux riffs dark et fumant des guitares pour nous emmener dans des ambiances poisseuse et lourdes , contrastant parfois avec des parties plus speed et heavy ou a l’inverse d’autres parties plus posées et planantes. Un éventail d’ambiance variés, mais qui garde son homogénéité. A apprécier entre 1 et 2000m d’altitude seulement!

MAD GRINDER / THEE AUTOMATICS – MGTA split album (BRE-2016)

On remonte le continent Sud-Américain pour s’arrêter au Brésil qui nous propose ce split album qui s’éloigne un peu de nos zones de conforts habituelles (en tout cas des miennes) avec un son plus Grunge garage, voir même Shoegaze (alors j’ai appris ce mot en rédigeant cette chronique, je demande donc aux extrémistes de ce mouvement d’être indulgent avec moi). C’est surtout le son  de Mad Grinder qui m’a accroché au début sur ce disque, ça pue le Grunge, ça transpire le mal être et la recherche d’aller vite et d’être efficace. En gros un bon revival de jeunesse pour un vieux con comme moi. Thee Automatics n’est pas en mal non plus, beaucoup plus inspiré par les 80’s, j’ai eu du mal sur le premier morceau, mais une fois passé, que du bon dans le genre. C’est à la fois crasseux et entraînant et j’ai trouvé l’ensemble intriguant et bien foutu, fallait donc que j’en parle. Deux groupes découverts pour le prix d’une écoute, ptain c’est presque mieux que les soldes à Lidl !

RAISON – Luz De Fondo (PAN-2016)

Héééé non! Figures-toi que le Panama ce n’est pas que des banques pratiquants la défiscalisation et un canal! Non! C’est aussi le groupe Raison (bon il doit bien y avoir une scène musicale comme partout, mais ne travaillant pas pour National Geographic, j’avoue que j’ai pas approfondi le sujet), qui nous sert un stoner rock, décomplexé baignant dans une sorte d’ambiance festive ibérique et tout le folklore qui va avec. Le résultat en est tout aussi étonnant que sa provenance. Des riffs bien pointus, des ambiances variées et des constructions de morceaux faussement simples. On sort de l’écoute de cet album avec l’impression qu’on vient d’assister à un concert de potes un peu éméchés qui se sont fait plaisir et ont enregistré un très bon truc sans le faire exprès! Et ça c’est fort, parce que moi souvent quand on croit que je suis bourré, et bah je le suis vraiment et à part être malade, bof quoi…

SATURNO GROOVES – Saturno Grooves (MEX-2016)

¿Hola qué tal ? ¡ Bienvenido en MEXIIIIIICOOOOO ! Hem, bon, bah vous savez quoi ? Un peu d’instrumental psyché, voire atmosphérique parfois, et bah ça fait du bien! Surtout quand c’est aussi bien foutu qu’avec Saturno Grooves. Fortes et quelque peu sombres, les compos et ambiances servies par ce trio du Nord-est du Mexique, ne manqueront pas de vous faire planer, et ça sans qu’aucune des pistes ne fassent plus de 4 minutes, ce qui est assez rare dans le genre pour être noté. Le son est top sur cet album, l’équilibre entre la guitare et la batterie est juste parfait. La basse nécessaire à ce genre est forcément présente, elle aide à renforcer la structure, mais la puissance des titres de ce groupe vient clairement du duo batterie/guitare. Alors je viens de faire une phrase à la Mac Lesggy du rock en étant une quiche en musique, mais bon c’est pas vous qui écrivez la chronique, donc je m’en fous! Je conclurais en disant que cette galette à le goût d’une fajita cosmique en somme !

RUFF MAJIK – The Fox (Sth AFR-2016)

Vous vous demandiez quand sortait le prochain album de Johni Holiday ? Moui, j’ai bien dit Johni Holiday! Héhé, vous inquiétez pas, la blague s’arrête là. Vous venez de retraverser un océan et vous êtes à Pretoria en Afrique du Sud. Et maintenant, vous allez découvrir l’univers bien particulier de Ruff Majik. Mettez votre son au max et plongez sans hésitation dans l’écoute de cet EP groovy as fuck, qui vous crachera son heavy rock ultra vitaminé dans les oreilles. Avec un max de fuzz et de disto dans sa basse, et sa gratte, plus une voix nasillarde puissante, ce trio à des airs de bœuf entre Jack White et Death from Above 1979. Pas de la mauvaise came, donc!  Bref, tu cherchais le pur son pour pouvoir te la péter en société? C’est maintenant possible car toi tu lis Heavy Report, et ça c’est bien !

ULURU – Imaginary Sun (TUR-2016)

Nous arrivons en Turquie pour une session de Jam Psychédélique forte et envoûtante. Tout est la, une rythmique puissante et entêtante permettant à la guitare de cracher et pleurer toute sa force dans nos oreilles, pour un résultat qui transportera votre esprit trééés loin. Les 3 morceaux de cet EP et ses 25 min vous paraîtront bien peu, mais vous pouvez vous consolez en vous dirigeant directement vers Dazed Hill le précédent opus, les deux se complétant parfaitement. On sera heureux d’apprendre aussi que le trio est déjà sur la piste d’une 3e mouture que personnellement j’attends impatiemment.

CARDINAL – Noisehead (ROM-2016)

On finit enfin se tour d’horizon par la Roumanie qui nous offre de découvrir ce jeune combo Garage/Stoner bien qu’est Cardinal. Une fraîcheur un peu pop (et la tu flippes), mais blindée de riffs heavy et groovy rendant les compos plus riches et solides que d’autres combos du genre. Ça sent le bois vert qui rêve déjà de nous donner des bûches et il s’avère que c’est fort possible. On gardera donc nos oreilles tournées vers ce quatuor pour voir ce qu’ils nous réserveront à l’avenir.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s