Les découvertes discographiques du lundi par Jo !

disco-du-lundi07

Tous les lundis une petite liste de 4/5 découvertes (ou redécouvertes) qui selon moi valent le détour. Tu m’en diras des nouvelles ! (TEXTE Jo Riou)

METEOR VORTEX – Cosmic Labyrinth (FIN-2016)

C’est toujours appréciable de découvrir un groupe cohérent de son nom, à son artwork, jusqu’à sa musique ! C’est exactement le cas de ce trio finlandais : Meteor Vortex. La pochette : des étoiles et un astronaute flottant dedans, pour un son psyché cosmique qui va te perdre dans leur labyrinthe cosmique d’un Jam puissant! Trois morceaux constellent ce premier opus et chacun nous emmène loin. Un nouveau nom se rajoute à la liste des groupes qui en voyageant eux-mêmes au milieu des décibels, nous font voyager à l’intérieur de nous-même, nous retournent les chakras pour qu’on se révèle à l’autre bout du cosmos avec un sourire béat sur le visage! Amis chamans et fans du timbre pas forcément postal, ce groupe vous plaira!

GEEZER – Geezer (USA-2016)

Du Fuzz qui groove, au timbre bluesy de la voix elle même aussi barbue que son propriétaire, on les reconnaît facilement à l’oreille. Le combo de la région de New York, mené par l’iconoclaste et génial Pat Harrigton, aka GEEZER est de retour! Simple et efficace comme un boogie vaudou, tout droit sorti d’un garage poisseux, putain que ça sonne! Découvert, il y a 2 ans au travers de leurs précédent album Gage, les gars n’ont cessé de jouer sur scène, lâchant quelques morceaux sur des compils, split albums ou en digital, à droite à gauche, comme ça pour le fun (je ne peux que vous conseiller l’excellent Long Dull Knife et leur split avec Borracho, des perles). Le résultat de ses différentes expériences est un apport au niveau de la lourdeur du son, une accentuation de phases plus psychées et toujours cette étrange coolitude sortant d’un son distordu presque usé. Le morceau Sun Gods, sonne juste comme le résumé parfait de ce à quoi s’attendre avec eux et cet album! Bref, écouter ce dernier Geezer c’est un peu comme boire un bourbon racé, dans lequel on aurait fait tremper les oripeaux d’un bison reproducteur, mais que l’on dégusterait à la paille tout en regardant un combat de robots tueurs! Ça sent la rouille, autant que la sueur et ça fait du bien!

DEAD THINGS – Dead Things (USA-2016)

C’est le genre de découverte improbable que j’adore. Rien d’original au premier abord, certainement le 403e groupe à s’appeler comme ça, un artwork avec un bouc à 3 yeux sur fond noir, et Sleep, Earthless, Electric Wizard et Black Sabbath cités en références… Oulaaaah que tu te dis, mais pourquoi nous infligerions nous ça??? Et bah, c’est exactement ce que je me disais avant d’appuyer sur play! Et là les gars, les références ne mentent pas, mais putain que c’est bon! Du Fuzz instru, groovy et dynamique à souhait. Tu chaloupes du bassin en même temps que tu bouges la tête ( ce qui si vous êtes comme moi sur une chaise de bureau à roulettes, je tiens à vous le dire… est assez dangereux ). Les gars sont la pour se faire plaisir, et il se trouve que celui-ci est communicatif. Parce qu’au delà du ressenti, ça tient la route, c’est efficace et ça balance! Un agréable trip musical promis là ou l’attend pas ou plus, ce sera toujours ça de gagner pour vous, si vous aussi vous osez appuyer sur Play!

EL CAM – Chunk (Fr-2016)

Accrochez vos ceintures, mettez vos lunettes de protections, repérez vite les sorties de secours! Je vous emmène loin! Direction Sains en Gohelle, à coté de Lens! Ouais on repassera pour le dépaysement, quoi que les anciens bassins miniers ça a aussi son charme! On y fait escale, parce que c’est d’ici que vient le surprenant duo El Cam! Depuis un peu plus de 3 ans ces petits gars gravitent sur la scène locale en proposant leur Stoner-Heavy instru pas piqué des vers. Ça envoie et c’est assez accrocheur pour qu’on se laisse prendre par leur riffs et compos endiablés. Je me rappelle avoir découvert ce groupe totalement au hasard en cherchant à faire une date autour de Lille, il y a 3 ans et ne pas avoir compris pourquoi je n’avais pas entendu plus parlé d’eux et c’est toujours le cas. Un effort particulier est toujours apporté à leurs enregistrements Et ils tentent des trucs comme leur série de vidéos fortes plaisantes filmées en plein air, 1ere session au vert (pour accompagner Orchard leur 1er Ep), 2e session dans un site industriel pas dégueu (pour le 2e opus Shaft)! Ces gars sont des bons et si vous voulez soutenir un groupe local qui en a, n’hésitez pas a vous jeter sur leur dernier bébé, ça vaut le voyage jusqu’à Sains en Gohelle, promis!

Une réflexion sur “Les découvertes discographiques du lundi par Jo !

  1. Pingback: Souviens-toi le mois dernier… C’est Sorti près de chez toi! – Novembre 2016 | Heavy Report

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s