Stonebirds + Carson Hill le 17.11.2016 @ Novomax, Quimper

Pour la troisième édition de leur WARM UP, le Novomax nous offre une soirée Stoner conduite par deux groupes finistériens, Carson Hill et StoneBirds. (TEXTE Marjory BLANCO-ROHEL / PHOTOS KAZHUD)

Carson hill

C’est devant un parterre d’une centaine de personnes, ayant bravé le froid et la pluie que Carson Hill ouvre les hostilités. L’intro de leur premier LP « Sonora » sorti quelques mois plutôt chez Drop Dead Records résonne, et plante le décor. Les morceaux s’enchaînent, respectant l’ordre de leur album, et le chanteur, Benjamin Briatte, hèle la foule, pour la faire sortir de sa torpeur humide. Les têtes remuent, et les premiers rangs rendent au groupe son énergie. Le guitariste, Emmanuel Chiara, nous offre des solos précis, et un jeu au pouce apportant fluidité et chaleur. Demandant plus de travail de précision que le médiator, ce jeu explique sans doute sa concentration accrue, entravant la communication avec le public. Ses thèmes, basés sur la pentatonique, caractérisant par excellence le blues, apportent un aspect groovy aux morceaux, et complètent le jeu du bassiste. Ce dernier, Yann Laurent, tient le devant de la scène avec sa basse, et se fait un plaisir de nous transmettre son enthousiasme.

Avant de clôturer le set, Benjamin annonce au public que ce soir, Yann jouait pour la dernière fois avec le groupe. Émotion palpable avant d’enchaîner sur Evil’s room, et de quitter la scène sous les applaudissements du public.

Stonebirds

C’est une bière à la main et avec une hâte toute particulière que j’attends de voir Stonebirds, groupe provenant tout droit du fin fond du Kreiz Breizh (comprendre Centre Bretagne), et s’étant fait une place parmi les formations françaises de stoner/sludge. Dès le début du set, le trio pose une ambiance lourde, sale et tellement savoureuse. Fanch, le chanteur-guitariste, nous entraîne au travers de la lande tourbeuse et désertique, par son grain de voix emprunt d’une personnalité tout particulière. A son chant hurlé, scandé, s’ajoute pour quelques morceaux, celui du bassiste, Sylvain, bien plus guttural. Ce dernier, sur sa 6 cordes fretless, apporte toute la lourdeur à leurs compositions, surenchéri par la frappe puissante d’Antoine, à la batterie. Le tout est mis en valeurs par les riffs de Fanch, qui sait mettre à profit les effets, tel que le delay et la reverb, pour créer leur ambiance, leur univers, auquel le public est plus que réceptif. Les mentons se lèvent, les yeux se ferment, comme pour se repaître d’avantage de la musique. Certains morceaux joués ce soir, le sont pour la première fois sur scène, à l’exemple d’Animals, qui met une claque sonore et jouissive à toute l’assemblée. Stonebirds nous a livré une prestation scénique et musicale de qualité.

Sortie de la salle, retour sous la pluie, achevant d’éliminer les dernières traces de brouillard dans nos regards, un arrière goût de sable chaud dans la gorge.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s