CAPTAIN CRIMSON Remind

remind-captain-crimsonNous ne savons trop si c’est en signe d’inféodation au grand roi que Captain Crimson a choisi de se nommer ainsi (pas grand chose d’analogue niveau musique en tout cas.), mais, une chose est certaine, le capitaine ne devrait pas attendre très longtemps pour se hisser aux sommets de l’élite. Trois albums déjà d’une maturité exceptionnelle. (TEXTE Julien Girault)

L’école suédoise a tendance à faire référence. Svvamp en est un autre exemple lumineux, ou encore Langfinger (distribué lui aussi sur Small Stone Records). C’est en vain que nous chercherions des débuts laborieux chez cette prolifique scène suédoise qui vient armée d’un monstrueux bagage technique et d’un supplément d’âme hors-norme.

Tirant son inspiration de The Groundhogs, Blue Cheer, Emerson, Lake & Palmer, Jethro Tull et Cactus, Remind ne propose jamais de revival nostalgique. Oui, les inspirations du frontman Stefan Lilhager transpirent l’amour du rock classique ; mais elles témoignent avant tout d’une intemporalité hors effets de mode. C’est l’amour du groove avec un grand G qui anime le quatuor, c’est encore l’art de composer autant de bonnes chansons sans autres apparats inutiles et de toucher les cœurs.

CAPTAIN CRIMSON – Remind – Small Stone Records (Disponible depuis automne 2016)

1.Ghost Town
2.Bells from the Underground
3.Love Street
4.Black Rose
5.Money
6.Drifting
7.Remind
8.Let Her Go
9.Alone
10.Senseless Mind

Plus d’infos

Facebook | Site Officiel | Small Stone Records Bandcamp

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s