HELLFEST 2018 Ballade en Enfer…

Je rate royalement les 3 premiers groupes de la Valley – quelle idée de commencer « si tôt »…  Ainsi que L7 sur la grande scène, mais les ayant vu auparavant à Paris lors de leur passage à la Cigale quelques jours avant le Hellfest, je me mardis un peu moins. (TEXTE & PHOTO Sandrine Correia)

Je commence encore la journée sous la Valley où le public nombreux est là pour voir 1000Mods, groupe grec au son stoner classique, que je découvre pour ma part. Une belle énergie et cohésion de groupe sur scène, un son qui sent la chaleur, mais une voix à laquelle j’ai personnellement du mal à accrocher. Le groupe semble très apprécié en tout cas et le groupe porté par cette enthousiasme offrira un set bien efficace et énergique.
Pour la suite, je ne bouge pas car j’attends avec impatience de voir H9rr9r sur cette même scène. Les ayant ratés lors de leur passage à Paris, je ne prends pas de risque. Comme on me l’a si bien vendu, ce groupe est un uppercut dans la mâchoire suivi d’un bon direct dans l’estomac. Une énergie débordante au son punk hardcore rap électro déferle sur scène et devant un public plus que conquis. Les 2 front man jouent avec le public et même les photographes – je récupèrerai au passage un baiser lancer au vent. Pourquoi pas!
Plutôt revivifiée par le trio, je reste là encore pour Dalek que beaucoup m’ont vendu. Et là, énorme déception. Aucune cohésion scénique ce qui me perturbe énormément. Je n’accroche pas du tout, surtout après avoir vu H9rr9r. Ce set hip hop accompagné par le guitariste d’Amenra, ne fera pas mouche pour moi. Le public se disperse lui aussi petit à petit. J’en suis limité désolée pour eux.
De mon côté, je file vite aussi pour la suite vers la Warzone pour y voir Terror avec Scoot Vogel présent.
Comme on pouvait s’y attendre, la poussière vole au son hardcore de ce groupe que beaucoup ici aime et attendait. Scott joue avec la foule qui ne se fait pas prier. Des sourires sur scène, des sourires dans la fosse. Le soleil et la chaleur, la poussière. Bref, la magie de la Warzone opère sans problème.
Je zappe Orange Goblin pour Body Count, en bonne compagnie. L’appareil photo lui restera dans le sac cette fois-ci : je veux profiter. L’ambiance pourtant détendue et familiale (Ice T fera chanter son adorable fille habillée en supportrice des Bleus au passage), n’empêchera pas la foule de se déchaîner d’entrée sur une reprise de Slayer avec des mouvements de foule & slams forts honorables. Un merveilleux « Talk Shit – Get Shot » et « Cop Killer » en conclusion finiront de retourner tout ce petit monde. Anciens oui, mais has been sûrement pas.
Je boude Deftones – pas ma came du tout – et file voir Dead Cross et ce cher Mike Patton. Très en forme, regard vicieux, tel le Joker dans Batman, un Mike comme on l’aime, étrange et déstabilisant. Mais aussi un concert très attendu bien sûr, et qui sera à la hauteur des fans. Les sourires ébahis du 1er rang le confirmeront sans problème. Sur un très bon son, Mike Patton habité autant physiquement que vocalement nous fera profiter en plus, de quelques reprises des Stooges, Bauhaus, Slayer et même un bout de Epic – Faith No More avec lequel Mike taquine le public. Bémol : enfin plus pour la blague, soyons honnête. Mais Mike, c’est quoi cette vilaine chemise à fleurs ?
Pour finir cette journée, je reste là pour Neurosis. Et quel baffe, encore une fois. Sans surprise certes, mais est-ce bien grave ? Le son puissant fait vibrer toute la Valley et semble pénétrer les cages thoraciques telles les effluves de Ghostbusters. La sobriété du light show et l’absence de vidéos ne fera que renforcer la puissance du son allié aux mouvements hypnotiques des ombres des musiciens sur scène.
Une bien belle manière de finir cette seconde journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s